1ère édition Fesdob

La première édition du festival s’est déroulée autour des projections de films documentaires dans la ville de Blitta.

Située à 260 km environ de Lomé sur la route Nationale N°1. , chef-lieu de la préfecture de Blitta (région centrale), cette ville est composée de plus de 45% de la population de toute la préfecture. La ville de Blitta abrite
une mosaïque de peuples de plusieurs ethnies ( Kabyè, Agnanga, Ewé, Mina, Akposso, Nawdeba, Bassar, Lamba, Konkomba, Moba, Tem, Yorouba, Haoussa, Peul, etc.) répartis dans les quartiers qui la composent pour une superficie de plus de 3.194 km².
Située à proximité des villes de Sotouboua et Sokodé, Blitta est l’un des plus grands
centres commerciaux du Togo et représente un atout humain et commercial
important que lui procurent sa composition et la popularité de son marché qui accueille
des femmes et des hommes en provenance de tout le territoire national et des pays
voisins. L’activité économique de la ville s’organise autour du commerce, du transport,
de l’agriculture et de l’artisanat. La région offre de nombreux atouts culturels et les
traditions sont restées vivantes. Le folklore, vivifié par le côtoiement incessant des
différentes ethnies, avec interpénétration des coutumes, est ici particulièrement actuel
et authentique.
De plus, la variété des activités artistiques et artisanales (visibles à travers les œuvres
d’arts et d’artisanat sur les marchés de Blitta, de Pagala et d’Agbandi) constitue un
atout culturel favorable à la tenue du Festival du film documentaire de Blitta.
D’autre part, Blitta représente une attraction touristique et bénéficie des atouts
touristiques de la région centrale qui couvre une superficie d’environ 13.500 km² dont
plus de 20% sont des réserves et des forêts classées parmi lesquelles la réserve du parc
national du Fazao qui couvre près de 2.000 km².
Du point de vue social et géographique, Blitta est un cadre ouvert au développement
d’activités culturelles dont la décentralisation s’impose désormais dans notre pays. Les
activités culturelles étant traditionnellement concentrées dans la capitale et quelques
grandes villes, Blitta connaît un besoin réel d’activités artistiques et culturelles.
Enfin, Blitta est aujourd’hui l’une des villes émergentes au Togo, donc présentant des
enjeux socioculturelles énormes de par sa population, son développement, son trafic
routier et ferroviaire, ses infrastructures culturelles, parmi lesquels le Centre
International de Conférence de Blitta
(grande salle de projection) qui a une capacité de
450 à 500 places, salle où se tient la plus grande partie des activités du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*